Les troupeaux d'ovins et de caprins "tondus" par les difficultés mondiales

La producción ovina y caprina latinoamericana está siendo “esquilada” por los eventos meteorológicos y los sobresaltos coyunturales de las economías regional y mundial.

Tras la pandemia, aunque sin perder su resiliencia, el productor de estos rodeos, propios generalmente de tierras y climas hostiles, ve con preocupación este panorama.

Como referencia, ya en 2021, la de ovejas y cabras en pie fue la exportación con la posición 763 (0,0094%) del total del comercio exterior internacional. Con un volumen de $ 1,98 mil millones (o millardos) de dólares estadounidenses.

En tanto, la exportación de carnes de oveja y cabra (faenados enteros y medios; cortes, huesos y derivados comestibles, frescos o refrigerados) ocupó el número 343 (0,050%) del total global, $ 10,5 mil millones.

Carnes de ovejas y cabras

En 2021, los principales exportadores globales de carne ovina y caprina fueron Nueva Zelandia, $ 4,35 mil millones; Australia, $ 3,25 mil millones; Reino Unido, $ 631 millones; Irlanda, $ 419 millones; y España, $ 321 millones.

La lista de países latinoamericanos en 2021 la integraron en primer lugar Uruguay, $125 millones; Chile, $40 millones; Argentina, $ 20 millones; México, $ 13 millones; Brasil, $ 2 millones; Nicaragua, $ 240.471; Paraguay, $87.438; Cuba, $ 11.372;  Guatemala, $ 1249; República Dominicana, $ 365; y Panamá, $ 349.

Animales en pie

Las exportaciones de animales vivos mouton y caprinos, entre 2021 y el fin de la pandemia en 2023, fueron lideradas por Canadá, España, Sudáfrica, EEUU, Rusia, Reino Unido, Bélgica, China, Brasil. Chile, Suecia, Japón y Corea del Sur.

En 2022, en Latinoamérica sólo exportaban exiguamente Chile, $ 44.000; Uruguay, $29.000; y Paraguay, $ 27.000. Argentina, Brasil y México no tuvieron ventas desde 2019- 2020. Uruguay se desplomó después de 2020, cuando vendió $ 8,450 millones.

Lana y derivados

En 2021, la lana y derivados de Latinoamérica se vendían primeramente desde Perú, Uruguay y la Argentina, que promediaban $ 170 millones. Seguidos por México, Brasil, Chile, entre $ 33 millones y $ 18 millones, y Bolivia, Guatemala, Ecuador y Colombia.

Ese mismo año, la lana -esquilada, sin cardar ni peinar, entre otras- fue el producto número 615 (0,017%) entre todos los del comercio mundial. Su valor total $ 3,65 mil millones.

En 2021 los principales exportadores mundiales de lana fueron Australia, $ 2,570 mil millones; China, $ 1,930 mil millones; Italia, $ 1,700 mil millones; Alemania, $ 500 millones; Sudáfrica, $ 420 millones; Reino Unido, $380 millones; Nueva Zelandia, $ 320 millones.

Panorama angustioso

El Secretariado Uruguayo de la Lana (SUL) informó en su último boletín que, entre enero y junio 2023, las exportaciones totales ovinas por valor cayeron 13%. Las lanares y subproductos, 22%.

Lo único optimista son las cifras de carne ovina congelada con hueso, 2 % más que en el primer semestre de 2022. China fue principal comprador (61 %), seguido de Brasil (18 %).

La Patagonia argentina es azotada por sequías hace cuatro años. El productor Miguel O’Byrne comentó al periódico digital Bichos de Campo: “En Santa Cruz había 8 millones de ovejas. Este año calculamos que serán 1,8 millones”.

Históricamente, en toda la Patagonia hubo más de 20 millones de ovejas. Hoy, apenas 7 millones.

Sources : Observatoire de la complexité économique (OEC), una excelente herramienta proyectada con código abierto por el Grupo de Aprendizaje Colectivo del Massachusetts Institute of Technology (MIT). International Trade Center (ITC) mediante TradeMap.
Ricardo Chamorro
Ricardo Chamorro
Journaliste argentin possédant une expérience confirmée dans le journal La Nación de Buenos Aires, dans les stations de radio AM et FM Rivadavia, Continental, Ciudad, entre autres. Il a écrit pour le magazine ArgenTime et a travaillé comme journaliste à la télévision argentine (Badía y Cía., programmes d'information). Il a également été consultant dans des bureaux de presse institutionnels.

Plus d'articles de l'auteur

Milei et ses positions politiques sont bien accueillis par la campagne

Reportage en Argentine Après la victoire écrasante du candidat à la présidence Javier Milei, un nouveau...

Un bioinsecticide créé en Argentine à partir de canne à sucre remporte un prix

Une entreprise argentine de la province septentrionale de Tucumán, centre national de la récolte du sucre, a été récompensée...

Durabilité dans le secteur agroalimentaire latino-américain

Le modèle de production agroalimentaire durable gagne du terrain dans le monde entier. Bien que sa demande et sa croissance soient persistantes, il est...

Cultiver avec des produits biologiques n'est plus une chimère

Avec plus de 100 tests scientifiques réalisés dans les champs argentins, des résultats remarquables ont été confirmés par...

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Annonce
Annonce

Publications récentes

Les progrès de l'irrigation ont un impact positif dans le nord de l'Uruguay

À la Colonia Osimani y Llerena, située dans le département de Salto, une journée transcendantale pour l'agriculture a été organisée le vendredi 12 avril....

Meilleures pratiques pour la gestion des sols

Le sol est la base de l'agriculture et de la sécurité alimentaire en Amérique du Sud, une région dotée d'une grande diversité de cultures et de...

Les progrès des biosolutions agricoles

Ces dernières années, l'agriculture sur le continent américain a connu une transformation significative grâce à l'avancée des "biosolutions". Il s'agit de l'augmentation...

Portal Agroalimentario est un média numérique interactif et multiplateforme. Il s'agit d'une initiative privée innovante de coopération binationale et de développement technologique entre le Canada et l'Uruguay.

Vie rurale et nature

Trelew et sa proposition d'agrotourisme en Patagonie

Trelew est une ville située dans la province de Chubut, en Argentine. C'est l'une des localités qui a été encouragée à promouvoir...

Montserrat de Coronado : un lieu enchanteur au Costa Rica

En raison de sa biodiversité, le Costa Rica est l'un des pays les plus visités pour l'écotourisme et l'agrotourisme. On dit que, grâce à sa...

Le Parc de la pomme de terre : un joyau de l'agrotourisme au Pérou

L'agrotourisme consiste en des voyages récréatifs dans un environnement rural, c'est-à-dire la visite et la découverte des activités des fermes, des villages, des exploitations agricoles, etc. ....

Les plus populaires

Les progrès de l'irrigation ont un impact positif dans le nord de l'Uruguay

À la Colonia Osimani y Llerena, située dans le département de Salto, une journée transcendantale pour l'agriculture a été organisée le vendredi 12 avril....

Les agro-influenceurs : de la campagne aux réseaux sociaux

Agri-influenceurs Depuis 2019 et 2020, l'activité agricole se crée un espace dans le monde des réseaux sociaux....

Les aéronefs sans pilote, leurs nombreuses variantes et applications

Toute histoire a un début et, comme toute grande technologie, elle trouve ses racines dans les grandes puissances mondiales. Et généralement, l'emploi militaire est...

Sections

© 2024 Portal Agroalimentario - Tous droits réservés - Politique de confidentialité | Idée originale et développement : NCS-Americas Inc.